auberc


auberc
auberc m. cotte de maille; haubert. voir cuirassa

Diccionari Personau e Evolutiu. 2015.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • haubert — (hô bèr ; le t ne se prononce et ne se lie jamais : un hô bèr à l épreuve ; au pluriel, l s ne se lie pas : des hô bèr à l épreuve ; cependant plusieurs la lient : des hôbèr z à l épreuve) s. m. Sorte d ancienne cuirasse.    Cotte de mailles à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aider — (ê dé) 1°   V. a. Donner de l aide. Aider quelqu un de ses conseils, de sa bourse. Ainsi donc aidez moi. Il l aida à sortir d embarras. Cette méthode aide la mémoire. Le télescope aide les astronomes dans leurs découvertes. •   Parlez, mes frères …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • béton — 1. (bé ton) s. m. Mortier fait de chaux, de sable et de gravier. HISTORIQUE    XIVe s. •   Qui ont mis aucuns fumiers, terres et autres betuns ez place de la ville de Dijon, DU CANGE betunium..    XVe s. •   Un tombereau chargié de gravois et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • claveau — 1. (kla vô) s. m. 1°   Terme d architecture. Pierre taillée en coin, qui sert à fermer une plate bande ; à former le dessus d une fenêtre ou d une porte carrée ou d une corniche. Cette pierre s appelle voussoir, lorsque ces portes ou ces fenêtres …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coiffe — (koi f ) s. f. 1°   Ajustement de tête en toile ou en tissu léger, autrefois à l usage de toutes les femmes, aujourd hui à l usage seulement des femmes de la campagne ou des femmes des villes qui se mettent comme à la campagne. •   Vos coiffes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • démailler — (dé ma llé, ll mouillées) v. a. Défaire les mailles.    Terme de marine. Détacher. Démailler la bonnette. HISTORIQUE    XIe s. •   L escu [il] li freint, et l haubert li demaile, Ch. de Rol. XCV.    XIIe s. •   L auberc du dos desmaillié et rompu …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • herser — (hèr sé) v. a. Passer la herse dans un champ.    Se herser, v. réfl. Être hersé. À cette époque, la terre se herse difficilement. HISTORIQUE    XIIe s. •   De loing li lancent, si l ont point et hersé ; En quinze leus [lieux] eüst le cors navré… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hoqueton — (ho ke ton) s. m. 1°   Casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc. et aussi les gardes de la manche.    Par extension, archer qui était revêtu du hoqueton, bas officier de ville. •   L on méditait quelque chose… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jaillir — (ja llir, ll mouillées, et non ja yir) v. n. Sortir impétueusement, en parlant de l eau ou de quelque autre fluide. L eau a jailli soudain. •   Ou c est du sang mortel qui de l hydre jaillit Et que ce traître esprit peut être recueillit, ROTR.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lige — (li j ) adj. 1°   Terme de féodalité. Qui promet à son seigneur toute fidélité contre qui que ce soit, sans restriction ; ce qui signifiait que, si un homme était vassal de deux seigneurs et si la guerre éclatait entre les deux seigneurs, il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.